Barcelone - Espagne

Où que vous soyez dans Barcelone, dans un  de ses quartiers, soyez sûrs qu'il y a quelque chose à voir: des joyaux du Modernisme ou de l'architecture contemporaine, des marchés pour combler les sens, des trésors de la ville ancienne, romane et médiévale, des parcs où se reposer… Et le mieux, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'être un grand explorateur pour trouver et découvrir tous les quartiers de Barcelone.
Partons ensemble pour vous faire découvrir cette magnifique ville où je me suis rendu plusieurs fois .
Ciutat Vella est le cœur historique de Barcelone et occupe un petit territoire de 500 hectares environ. Découvrir Ciutat Vella, c'est découvrir les origines de Barcelone, une capitale qui jusqu'à la moitié du XIXe siècle vécut enfermée dans ses murailles médiévales.Au centre se trouve le Barri Gòtic, la trame urbaine barcelonaise la plus ancienne. À l'est, de l'autre côté de Via Laietana, Sant PereSanta Caterina et La Ribera—où se trouve el Born— et qui sont l'extension médiévale du quartier gothique. À l'ouest, de l'autre côté de La RamblaEl Raval, qui apparut à partir de chemins ruraux extramuros et qui fut le berceau de la révolution industrielle du XIXe siècle. Au sud, la Barceloneta, le quartier maritime construit au XVIIIe siècle pour reloger les personnes déplacées de la Ribera à cause de la construction d'une forteresse militaire, la Ciutadella.
Ici, dans le Barri Gòtic (quartier gothique) on trouve les palais de la mairie et de la Generalitat, la cathédrale et les autres églises gothiques telles que celle de Santa Maria del Pi ou celle de Sant Just et Sant Pastor. Tout près de la plaça de Sant Jaume, au beau milieu de ce quartier de Barcelone, se trouve l'ancien quartier juif, el Call, aux passages étroits, où l'on conserve encore quelques vestiges de l'ancienne synagogue.
La Plaça del Rei dans ce même quartier du Barri Gòtic, la plaça del Rei montre avec orgueil l'ensemble que formaient les dépendances royales de la couronne catalano-aragonaise.. Derrière la cathédrale, se trouve la jolie plaça de Sant Felip Neri, avec son église baroque. L'ensemble est entouré de venelles pleines d'histoire qui captivent celui qui les parcourt.
Sous le règne du Temple de la Sagrada Família, la puissante bourgeoisie barcelonaise était en compétition en raffinement esthétique et faisait appel aux services des meilleurs architectes, GaudíDomènech i Montaner ou Puig i Cadafalch, entre autres, pour la construction de ses logements dans des édifices modernistes —La Pedrera, Casa Batlló,  d'intérieurs et de façades abondamment décorées grâce aux matériaux les plus divers : bois, pierre, céramique, verre plombé ou fer forgé.
Une promenade attentive à travers le district est une invitation à contempler le legs de la meilleure architecture catalane de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Tout cela à travers des rues emblématiques comme le Passeig de Gràcia ou la Rambla de Catalunya, qui abritent certains des meilleurs magasins de mode locale et internationale, de nombreux établissements de restauration de haute gastronomie catalane et une infinité de cafétérias et de bars, qui ont fait de ce district la zone de shopping préférée de nombreux Barcelonais et de la plupart des visiteurs de la ville.

En plus de tout cela, une des attractions touristiques les plus importantes  est indiscutablement le Park Güell, un des chefs-d'œuvre de Gaudí inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce projet de ville-jardin fur promu par Eusebi Güell mais ne fut jamais terminé et finit par devenir propriété de la municipalité. Le résultat est un parc public plein de fantaisie et de couleur, où chaque détail exprime la volonté d'Antoni Gaudí d'intégrer l'architecture dans l'espace naturel qui l'entoure.L’hôpital de Sant Pau de Barcelone. Situé dans le quartier de El Guinardó, il est depuis 1997 inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, conjointement avec le palais de la musique catalane situé  dans le quartier Saint-Pierre de Barcelone.

Voir aussi les oeuvres de Gaudi à Barcelone sur mon site

Le palais de la musique Catalane et l'hôpital San Paul

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Le district de Sants-Montjuïc est le plus étendu de Barcelone, avec une surface de 2.090 hectares, qui représentent presque le cinquième du territoire de la commune. Cette hétérogénéité du territoire se traduit en une grande diversité sociale et humaine. Mais si quelque chose distingue ce district, c'est sans doute la montagne de Montjuïcqui, avec ses 185 mètres de hauteur et sa forme typique de falaise qui plonge dans la mer, a été la silhouette et le symbole de la ville depuis l'Antiquité classique et un balcon privilégié sur Barcelone. De plus, l'ancien Mont juif -puisque tel est son sens en catalan- ainsi appelé en raison des terrains achetés par la communauté sépharade de la Barcelone médiévale pour enterrer ses morts, a été le fournisseur essentiel pour la configuration de la ville, puisque de ses carrières est sorti le matériel, la pierre de Montjuïc, avec laquelle les Romains érigèrent Barcino, et les chrétiens des icones de la ville médiévale comme Santa Maria del Mar.
D'autre part, Montjuïc a été et reste une éminence privilégiée sur Barcelone. De ses nombreux miradors –comme celui de l'Alcalde, du Migdia ou le sentier qui les unit— ou de certains de ses accès singuliers comme l'Aeri ou le Téléférique, les vues sur la ville, le port et le littoral sont exceptionnelles.
Cependant, son urbanisation et sa transformation n'eurent lieu que récemment, quand, au début du XXe siècle la mairie décida d'organiser sur son emplacement l'Exposition Internationale de 1929. De cette époque datent la Plaça d'Espanya, la Fontaine magique, le Palau Nacional, siège du Musée National d'Art de Catalogne. Avec la célébration en 1992 des XXVe Jeux olympiques à Barcelone, le Stade olympique, inauguré en 1929 fut rafraîchi et complété par l'Anneau olympique et des édifices singuliers comme le Palau Sant Jordi (Arata Isozaki) ou la Tour des Communications (Santiago Calatrava).