Paray Le Monial - Bourgogne

Paray le Monial est une cité au riche patrimoine.C’est une petite ville du département de Saône et Loire dans la région Bourgogne. Le pèlerinage amène plus de 100 000 visiteurs chaque année dans la cité clunisienne. La ville bourguignonne est célèbre grâce à la basilique clunisienne, mais Paray le Monial possède aussi de belles demeures et d'autres bâtiments religieux. L'Hôtel de ville occupe depuis 1860 la maison Jayet construite dès 1525 par Pierre Jayet, un riche drapier. La façade est décorée de petites sculptures. L'ancienne église Saint Nicolas date du XVIe siècle, aujourd'hui elle est un lieu d'expositions. Jouxtant l'ancienne église, la tour saint Nicolas est aménagée à la place de l'ancien clocher.


La basilique du Sacré coeur
Ce joyau de l’art roman est le modèle le mieux conservé de l’architecture clunisienne en Bourgogne. L’église a été édifiée au 12e siècle par Hugues de Semur, le plus important des abbés de Cluny. Cet ancien prieuré intact dans son élévation donne une image de la splendeur de l’abbaye de Cluny. Sur les conseils de l'abbé de Cluny Mayeul, le comte Lambert de Chalon fonde un monastère à Paray-le-Monial dans les années 973 peu de temps avant sa mort. Son fils, Hugues Ier, hérite de ce monastère et le place sous le gouvernement de l'abbé de Cluny Odilon. Le 9 décembre 1004 une nouvelle église prieurale est consacrée en l'honneur de saint Gervais et saint Grat. On y transporte les reliques de saint Grat prises à Chalon. Il reste de cette construction le porche, une tour occidentale et la chapelle Saint-Michel. La fin du XIe siècle voit de nouvelles constructions. À cette époque, l'abbé de Cluny est Hugues de Semur. Canonisé en 1120 par le pape Calixte II, il entreprend la reconstruction de l'église à partir de 1092 qui s'acheva après sa mort. Hugues de Semur est très lié au monastère de Paray car il était un descendant du Comte Lambert et le filleul d'Hugues Ier. Cet abbé régna pendant près de 60 ans sur l'ordre clunisien, de 1049 jusqu'à sa mort en 1109. Il amena l'ordre à son apogée avec la construction de Cluny III qui fut l'église la plus grande de la chrétienté avant la construction de Saint-Pierre de Rome au XVIe siècle. Souvent on évoque la priorale de Paray comme la copie en beaucoup plus petite de la grande abbaye mère. L'église connut une modification au XVe siècle, avec la reconstruction de l'absidiole sud en chapelle familiale et funéraire par les Damas Digoine. Cette construction reprend le style gothique flamboyant. Au XVIIIème siècle le cloître est reconstruit pour abriter les cellules et les bâtiments conventuels. À la révolution, l'ordre de Cluny est dissout et l'église des moines devient alors l'église paroissiale. En 1875 elle est élevée au rang de Basilique et dédiée au Sacré-Cœur.


Pour voir l'album de la randonnée, cliquez sur la photo .