Nemours - France

Située à 80  km au sud de Paris, Nemours vous offrira un lieu de séjour agréable, en pleine nature, à l’orée de la forêt de Fontainebleau et au bord du Loing.


Eglise Saint-Jean-Baptiste de Nemours

Remarquable par ses dimensions imposantes, l’église Saint Jean-Baptiste domine le Loing. Son architecture est mise en valeur par l’élégance de ces toits en ardoises.
Elle fut fondée par Gautier 1er de Nemours en 1170, avec l’accord du Roi de France Louis VII et de Guillaume de Champagne archevêque de Sens, dans le but de recevoir les reliques du Saint rapportées de Sébaste.
Elle se compose de 3 parties d’âges distincts :

- Le porche du 12ème siècle :
Surmonté d’une flèche culminant à environ 60 mètres, il fait partie de l’édifice d’origine (ses archivoltes semblent encore romanes) et offre des éléments caractéristiques du gothique primitif.

- Une reconstruction aux 16ème et 17ème siècles :
Probablement détruite dans l’incendie de la ville au début du 15ème siècle, l’église est reconstruite  à partir de 1445 et consacrée en 1595. Le chœur est réalisé au 16ème et la nef est rehaussée au 17ème siècle. Construit sur un plan rectangulaire, l’édifice présente trois chapelles rayonnantes aux clochetons polygonaux, ainsi qu’une amorce de transept (le transept n’ayant jamais été achevé).

- L’intérieur réaménagé au 19ème siècle :
Les vitraux sont installés vers 1850, le mobilier néo-gothique est fabriqué vers 1890, notamment le maître-autel en pierre et marbre dédié à Saint Jean- Baptiste.

 On y trouve une sculpture de Piéta et une plaque représentant la Résurrection du Christ, en bronze réalisées par Justin-Chrysostome Sanson, un orgue datant de 1653, la cloche « Philippe » offerte en 1672, lorsque Philippe Duc d’Orléans et frère de Louis XIV, devient Duc de Nemours.
Classée une première fois « Monument Historique » en 1841 puis déclassée en 1894, elle est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1928 et reclassée en 1977.

 

La Rivière et le Canal du Loing

Au XVIIème siècle, en arrivant sur le Loing les bateaux devaient franchir 26 pertuis plutôt dangereux, les accidents sont alors d’autant plus fréquents que les bateaux deviennent plus nombreux. Pour réduire les difficultés et les dangers de la navigation, le duc d’Orléans projette de créer un canal partiellement latéral à cette rivière. C’est ainsi qu’en 1719, Louis XV l’autorise à construire le canal du Loing reliant ceux de Briare et d’Orléans à partir du hameau de Buges (près de Montargis) pour finir sa course au confluent de la Seine à Saint-Mammès. La même année une troupe d’infanterie d’environ 4 000 hommes commence les travaux qui dureront cinq années. Située face à l’écluse des Buttes, la maison des canaux datant du XVIIIème siècle servait de siège à l’administration qui percevait les péages et amendes liés au canal.

Long de 50 km, le canal compte 19 écluses et descend de 35 mètres jusqu’à la Seine. Aujourd’hui, le trafic commercial a fortement diminué, laissant place à l’augmentation du tourisme fluvial. Le chemin de halage qui permettait autrefois aux animaux ou aux hommes de tracter les bateaux avant l’invention du bateau à moteur, est ainsi devenu un lieu de promenade à parcourir à pied ou à vélo. L’Eurovéloroute qui, à terme, traversera l’Europe sur 1500km, de Trondheim en Norvège à Saint-Jacques de Compostelle en Galice, passe d’ailleurs par ce chemin.

Endroits populaires à visiter à proximité : Moret Sur Loing à 14 km et Fontainebleau à 16 km.

Pour voir l'album de la randonnée, cliquez sur la photo .