Menton - France

Grâce à un microclimat subtropical, Menton ignore presque l'hiver. En toute saison on peut y profiter d'une mer souveraine et d'une montagne proche et ensoleillée. On est ici aux confins de l'Italie, de la Principauté de Monaco et du Comté de Nice.
La plupart des visites à Menton va commencer sur la côte, qui dispose d'une plage, un port de plaisance et un port traditionnel. Il est également un endroit parfait pour une promenade, avec la vue sur la mer et le long de la côte dans les deux directions, et une vue pittoresque sur les grandes maisons aux tons pastel de la ville et les montagnes derrière.
Il y a un parc sur une petite péninsule sur la côte qui est très bien entretenu et un bel endroit pour une halte avant de partir à la découverte des autres points forts de la ville.
Derrière le front de mer, Menton vieille ville a été fondée au 13ème siècle par les Génois. Propriété passé à Monaco en 1346 et est resté avec eux pendant 500 ans. En 1860, avec une grande partie de la région le long de la frontière avec l'Italie, le contrôle de Menton passé en France. Cela a coïncidé avec le début du tourisme en France et Menton a été une destination populaire depuis.
Vous pouvez explorer les rues étroites, en particulier le quartier animé et coloré autour de la principale rue piétonne, la Place aux Herbes avec les cafés et les rues escarpées qui montent vers la cathédrale et le cimetière, avec leurs maisons de ville traditionnelles provençales, bordées de boutiques et de restaurants.
Comme vous montez la colline vous atteignez les principaux monuments historiques - la Basilique Saint-Michel et la chapelle adjacente des Pénitents Blancs - tous les deux sur une petite place avec des vues à travers le port. Cet ensemble baroque crée un des points forts de votre visite à Menton.

BASILIQUE ST MICHEL
C’est à un architecte génois, Laurent Lavagna, que sont confiés l’étude et la construction "d’une grande et belle église pour Menton", selon le vœu du prince Honoré II de Monaco.
Comme les précédentes églises bâties en ces lieux, le nouveau sanctuaire est placé sous le patronage de Saint-Michel Archange.
Le 27 mai 1619, a lieu la pose de la première pierre en présence du Prince et de Monseigneur Nicolas Spinosa évêque de Vintimille. Ce n’est qu’en 1639 que les travaux de construction sont initiés. Il a fallu araser les superstructures de la redoute Saint-Antoine afin d’obtenir une plate-forme permettant de réaliser le souhait du prince Honoré II. L’édifice est livré au culte en 1653.
Enfin, le 8 mai 1675, Monseigneur Maur Promontorio, évêque de Vintimille, consacre la nouvelle église en présence du prince Louis Ier.
En 1701, l’architecte monégasque, Emmanuel Cantone, élève un majestueux clocher de 53 mètres de haut, emblème de Menton, qui domine notre " ... étroit parvis, haut lieu suspendu entre le ciel et la terre" (Bernard Gavoty). 
Quant à la façade elle n’est achevée qu’en 1819 dans l’esprit du XVII ème siècle.
Saint-Michel Archange a été proclamée basilique en mars 1999, par décret du pape Jean-Paul II. Ce titre, accordé à perpétuité, vient récompenser le dynamisme de la vie liturgique et pastorale de l’église mentonnaise.
Le Parvis à été entièrement rénové en 2006, il a fallu 250 000 galets pour reconstituer les 170 m². Ce chantier a nécessité plus d’une année de travail. Le motif central a été réalisé en respectant avec le plus grand soin les modes de mise en œuvre du XVIIIème siècle.

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Serre de la madone

A quelques kilomètres du littoral, dans le quartier de la Madone, sur la route de Gorbio,  Lawrence Johnston, américain, citoyen britannique et français de cœur a choisi de faire sa demeure et de créer un jardin où il pourrait installer les plantes les plus rares qu’il ramènerait du bout du monde. Séduit par le climat de la Côte d'Azur qui lui permettait d'acclimater des plantes rapportées du bout du monde, il décide de réaliser un jardin extraordinaire autour d’une vieille ferme provençale qu’il transforme en Palazzo.
A sa mort en 1958, le jardin passe entre les mains de différents propriétaires. A la fin des années 1980, un projet de lotissement y est envisagé. Afin de le contrer, Serre de la Madone est classé Monument Historique en 1990.
En 1999, le Conservatoire du littoral l’acquiert avec le concours de la ville de Menton, du département des Alpes-Maritimes et de la fondation EDF afin de le protéger définitivement.
Aujourd’hui, ce jardin remarquable dépayse par son calme, son architecture paysagère unique et l’originalité des espèces végétales qui s’y épanouissent.

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Photo de Nuit Menton