Rocca Sparvièra

 

Acces routier : Remonter la vallée du Paillon (RD 2204) jusqu’à la Pointe-de- Contes. Suivre à gauche la RD 15 qui rejoint Coaraze via Contes et Bendejun ; stationner sur la place située à l’entrée du village (parking).

Hameau fantôme, On aura quelque difficulté à imaginer qu’à son apogée, Rocca Sparvièra compta jusqu’à 350 habitants, la communauté étant dotée d’une administration, d’une seigneurie, d’un notaire, d’un curé...
Ce site perché à 1 100 m d’altitude surplombe la vallée du Paillon à l’Est, les gorges de la Vésubie à l’Ouest ainsi que l’échancrure abrupte du col Saint-Michel au Sud : c’est dire la maîtrise absolue des voies de passage qu’il permettait dans les temps médiévaux si troublés.

Itinéraire :

Du parking d’entrée du village (620 m), prendre vers l’Ouest une petite route qui dessert des habitations (b.200), passer devant la curieuse chapelle Notre Dame des Sept Douleurs (dite “chapelle Bleue”), décorée de fresques moderne (b.201), et continuer jusqu’à trouver sur la gauche l’amorce d’une piste forestière (b.202).
Remonter celle-ci pour parvenir bientôt à un lacet caractéristique (698 m - b.203) qui offre une jolie vue sur le promontoire de Coaraze.
Progresser alors vers le Nord sur une longue transversale au-dessus des gorges de Paillon en franchissant plusieurs petits vallons marneux et des croupes dénudées piquetées de pins épars.
On atteint ainsi le stratégique col Saint-Michel (960 m - b.443), poursuivre l’ascension (Nord-Ouest) par le sentier aérien qui défend l’accès à la chapelle Saint-Michel (1 089 m - b.444) et aboutir peu après aux ruines de Rocca Sparvièra (1 110 m), balcon sur la vallée du Paillon de Contes.
Retour par le même itinéraire.
NB : prudence dans la visite du hameau ruiné, abandonné au cours du XVIIe siècle, car certains pans de murs menacent de s’écrouler et les voûtes de se percer en raison de cette vétusté séculaire.

 

 

Pour voir l'album de la randonnée, cliquez sur la photo .