Château de Vincennes - Paris

Résidence royale du XIIe au XVIIIe siècle, la visite du château de Vincennes permet d'appréhender la vie quotidienne au Moyen-Age, ainsi que la vie des gardes et des prisonniers incarcérés dans le donjon. On se remémore l'affaire du Duc D'Enghien et on découvre les prisonniers célèbres qui ont "séjourné" au Château de Vincennes. L'édifice affirme le pouvoir royal : il protège la capitale mais garantit aussi les rois contre ses soulèvements. Il est le cœur de la monarchie française jusqu'en 1682, quand Louis XIV lui préfère Versailles. Le donjon sert de prison dès le XVIe siècle et jusqu'au XIXe siècle : Fouquet, le marquis de Sade ou Mirabeau y sont détenus. Transformé en caserne et en arsenal par Napoléon Ier, la forteresse protège Paris lors des invasions du XIXe siècle.
Résidence royale de Philippe Auguste à Louis XIV en passant par Saint Louis, le château s'est progressivement doté de ses éléments actuels. Les bâtiments médiévaux, en particulier le donjon et la grande enceinte, constituent la seule résidence d'un souverain du Moyen-âge conservée en France.
Histoire
En 1162, Louis VII fait clore de murs une partie du bois, puis Louis VII fait aménager un pavillon de chasse. Au XIIIe siècle, Philippe Auguste et Louis IX (Saint Louis), qui séjourne fréquemment à Vincennes, font édifier un manoir. Après la mort, en croisade, de Saint Louis et jusqu'au milieu du XIVe siècle, Vincennes devient la résidence principale des souverains. De 1270 à 1350, Philippe III puis Philippe V s'y marient, Louis X, Philippe V et Charles IV, les "Rois maudits", y meurent. Louis XI, François Ier et Henri II, entre autres, séjournent au château. En 1373, Charles V crée la basse-cour, destinée au logement des domestiques royaux : il s'agit de maisons formant un quadrilatère dans le prolongement du château.
A la fin du XVIIe siècle, la basse-cour et la Pissotte (paroisse à part entière depuis 1667 seulement) sont réunies en une seule et même paroisse.
Au milieu du XVIIe siècle, les Capétiens Bourbons font construire les pavillons du Roi et de la Reine , où Anne d'Autriche séjourne en compagnie du jeune Louis XIV et de Mazarin. À la mort de Louis XIV en 1715, Vincennes est abandonné comme résidence royale. On lui préfère Versailles ou encore les résidences du Val de Loire comme Chambord ou Chenonceaux.

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Au XVIIIe siècle, diverses manufactures, de porcelaine, de faïences, d'armes, sont installées au château.
1804 : Exécution du Duc d'Enghien le 21 mars.
1814 : Daumesnil, gouverneur du Château depuis 1812, défend vaillamment celui-ci contre les troupes alliées. 
1840 : vote d'une loi décidant la fortification de Paris ; Vincennes devient un fort de seconde ligne défendant la capitale. Construction dans les années qui suivent du Fort-Neuf, à l'Est du château.
1848 : Emprisonnement de Raspail au donjon.
En 1936-1940, le château devient le poste de commandement du chef d'état-major des Armées.
De 1940 à 1944, les troupes allemandes occupent le château ; elles opèrent des destructions considérables en quittant le Château le 24 août 1944.
1948 : Le service historique de l'Armée de Terre, bientôt suivi par ses homologues de la Marine et de l'Armée de l'Air, s'installe au Château.
1988 : Suite à la remise du rapport Lecat, création de la Commission interministérielle du Château, qui relance la restauration du Château.

Panorama