Site de Tronoen - Bretagne

Calvaire et chapelle, du sacré et du païen. Sculpté dans le granite, l'assemblage a nécessité près de dix années de travail. Ce bel ouvrage date de la moitié du XVème siècle, il suscite l'admiration par l'extrême finesse d'exécution dans ce matériau si qu'est la pierre. Toutes les scènes de l'Évangile y sont représentées, ou plutôt symbolisées puisqu'à l'origine il s'agit d'un site païen. Au sein de la chapelle, deux univers se côtoient: l'univers païen encore mais aussi des éléments sacrés!
Des statues en bois représentant Saint Maudet, Sainte Marie voisinent avec une tête de cochon, figé dans la pierre au fond de la chapelle. Autre attrait du site, le maître autel fait d'un seul bloc de pierre mesurant cinq mètres de long et pesant plusieurs tonnes.

Le Calvaire

Le site est un ancien lieu de culte dédié à Vénus à l’époque Gallo-romaine. Des monnaies romaines et gauloises ainsi que des figurines en terre cuite y ont été retrouvées. Le calvaire de Tronoën est le plus ancien de Bretagne et l’un des plus connus.  Il a été daté de vers 1450 par les costumes que portent les personnages. On ne connaît pas le généreux donateur à qui on le doit. Le sculpteur, anonyme lui-aussi, a créé un évangile de pierre qui se lit dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en commençant par l’Annonciation et en terminant par l’apparition du Christ à Marie-Madeleine. Si certains personnages ont souffert des outrages du temps, du vent et du sel de l’océan proche, la statue de la vierge en gésine est magnifiquement conservée.

La Chapelle

Au 5ème ou 6ème siècle, St Maudez, un moine irlandais, fils du roi Ercléus et de la reine Gestude, a fuit son royaume pour évangéliser la Bretagne.
St Maudez soignait les sourds, les aveugles et les paralytiques ; la légende faisait de lui un chasseur d’insectes venimeux et outre les vertus supposées de St Maudez, on lui attribua également les guérisons de piqures de toutes sortes : guèpes, serpents, vers intestinaux, ballonnements…
A quelques  pas de la chapelle se trouve toujours  la fontaine qui était à l’époque très fréquentée pour ses vertus miraculeuses! La source « miraculeuse a été aménagée en fontaine au 15ème siècle. St Maudez n’étant plus honoré en Bretagne, au 15ème siècle fut édifiée ce qui est aujourd’hui Notre Dame de Tronoën. Bâtie au 15ème siècle, la chapelle Notre-Dame de Tronoën se compose d’une unique nef surmontée d’un clocher à trois flèches.
On peut différencier deux entrées sur la façade sud, un porche de baptème à 8 niches et une porte. A gauche d’une d’entrée, derrière un pilier on peut voir une tête, c’est le guetteur de la chapelle. Il y a plusieurs légendes à son sujet. Pour certains il aurait été mis là pour surveiller la Vierge Marie aux seins nus qui se trouve sur le calvaire, afin de la protéger des regards indiscrets. Une seconde légende raconte, que si l’on entend le guetteur siffler lors d’une très grosse tempête, ce serait l’annonce de la fin du monde « l’apocalypse ».Une autre légende laisserait entendre que le pilier support du clocher, à l’intérieur de la Chapelle, cacherait un escalier dont l’entrée (et la sortie) seraient cachées. A l’intérieur de la chapelle on peut remarquer que la nef comprend deux travées.

Pour voir l'album, cliquez sur la photo .