Venise- Italie

La ville, construite sur 118 petites îles, semble flotter sur les eaux de la lagune. Son influence sur le développement de l'architecture et des arts a été considérable. La ville renferme une série incomparable de complexes architecturaux qui illustrent l'époque de sa splendeur. Elle est tout aussi remarquable par la diversité de ses monuments que par son urbanisme, qui a dû s'adapter aux conditions tout à fait particulières du site.

Dans cette lagune de 50 000 km2 ,la nature et l'histoire ont été étroitement liées dès le Ve siècle av. J.-C., lorsque les habitants de la Vénétie, pour échapper aux raids barbares, trouvèrent refuge sur les îles sablonneuses de Torcello, de Iesolo et de Malamocco. Ces habitats temporaires devinrent peu à peu permanents, et ce qui avait été à l'origine un refuge de paysans des environs et de marins devint une grande puissance maritime. La petite île du Rialto devint le centre de la nouvelle ville.

En l'an mille, Venise contrôlait la côte dalmate ; en 1102, elle fondait un comptoir levantin à Sidon. En 1204, Venise s'allia aux croisés pour la prise de Constantinople. L'abondant butin rapporté à cette occasion, y compris les chevaux en bronze de Saint-Marc, n'est que la partie la plus spectaculaire des trésors arrachés à Byzance, que le doge Enrico Dandolo partagea avec ses alliés.

Sous les doges, l'Empire maritime de Venise s'étendit des rives de la Méditerranée orientale aux îles de la mer Ionienne et à la Crète, sans rencontrer de rivaux. Au cours de toute la période d'expansion de Venise, la ville eut à défendre ses comptoirs commerciaux contre les visées économiques des Arabes, des Génois et des Turcs ottomans, ainsi que contre celles des monarchies européennes qui enviaient son pouvoir. Venise ne cessa pourtant jamais, au sens propre du terme, de consolider sa position dans la lagune : son mariage avec la mer, le sposalizio, a été symbolisé, à partir de 1172, par l'anneau du doge, qui avait remplacé le dux, élu pour la première fois en 697 par une assemblée du peuple.

 

 

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Dans cette mer de l'intérieur qui fut toujours l'objet de menaces, l'une des plus extraordinaires agglomérations du Moyen Âge s'élève sur un petit archipel. De Torcello au nord à Chioggia, au sud, presque toutes les petites îles possèdent leur propre habitat, ville, village de pêcheurs ou village d'artisans (Murano). Au cœur de la lagune, Venise fut l'une des capitales majeures du monde médiéval. Rien ne subsiste de la topographie d'origine de la ville, lorsqu'elle naquit de la fusion de petites îles entre elles ; mais elle a conservé de cette époque ses futurs canaux, comme ceux de la Giudecca, de Saint-Marc et le Grand Canal, ainsi qu'un réseau de petits rii, qui sont les véritables artères de la ville. Dans cet espace irréel, où le concept de terre ferme est aboli, les chefs-d'œuvre de l'un des plus extraordinaires musées d'architecture au monde se sont accumulés pendant plus d'un millénaire.

 

. (Source : Site UNESCO/CLT/WHC - Site visité en 2007)