San Gimignano - Toscane- Italie

San Gimignano se trouve dans le Val d'Elsa, à 56 km au sud de Florence. Au cœur du territoire étrusque, son enceinte et ses maisons fortifiées présentent une physionomie tout à fait spécifique. San Gimignano, situé sur la via Francigena, était une étape pour les pèlerins allant à Rome, ou qui en venaient. Placée à l'origine sous la juridiction des évêques de Volterra, la ville conquit son indépendance en 1199, avec son premier podestà. La ville libre, connue sous le nom de San Gimignano delle Belle Torri, traversa alors une longue période de prospérité qui dura jusqu'en 1353, lorsqu'elle entra dans la mouvance de Florence. Une enceinte de 2 177 m de longueur, renforcée plus tard par cinq tours circulaires, fut construite autour de la petite ville en 1262.

La ville, contrôlée par deux grandes familles rivales - les Ardinghelli, sympathisants des guelfes, et les Salvucci, qui étaient gibelins -, fut le théâtre de conflits incessants entre les deux clans. Soixante-douze maisons-tours, symboles de leur richesse et de leur pouvoir, y furent construites, dont quatorze se dressent encore aujourd'hui ; parmi elles, la maison Cugnanesi, sur l'ancienne via Francigena (via San Giovanni), la maison Pesciolini sur la via San Matteo et le palais Franzesi Ceccarelli, via del Castello, dans le plus ancien quartier de la ville.

 

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .


La ville s'est développée autour de deux places principales, la piazza della Cisterna et la piazza del Duomo.

Le centre de la piazza della Cisterna, de plan triangulaire, est occupé par un beau puits ; elle est bordée de maisons-tours : les tours jumelles des Ardinghelli à l'ouest, la tour des Benucci, la maison Rodolfi et le palais Razzi au sud, le palais Cortesi au nord.

La piazza del Duomo présente un plan plus complexe, qui remonte à la fin du XIIIe siècle. Elle regroupe la plupart des monuments publics et privés de la ville : à l'ouest, la collégiale de Santa Maria Assunta ; à l'est, l'ancien palais du Podestat (1239), transformé ensuite en hôtellerie, puis en théâtre, et qui est actuellement inutilisé, ainsi que la tour de la Rognosa et la tour Chigi ; au sud se trouvent le palazzo del Popolo et la torre Grossa, haute de 54 m, qui fait face aux tours jumelles des Salvucci, au nord.

. (Source : Site UNESCO/CLT/WHC - Site visité en 2011)