Tour de Londres - Palais et Abbaye de Westminster

La Tour de Londres est internationalement célèbre et l’un des monuments anglais les plus emblématiques. Guillaume le Conquérant construisit la Tour Blanche en 1066 comme symbole du pouvoir normand, l’édifiant stratégiquement au bord de la Tamise pour en faire à la fois une forteresse et une porte d’accès à la capitale. C’est l’exemple le plus complet d’une forteresse du XIe siècle subsistant en Europe. L’un des rares vestiges d’un ensemble de bâtiments royaux développés de manière continue du XIe au XVIe siècle, la Tour de Londres est devenue l’un des symboles de la royauté. Elle a également favorisé le développement de plusieurs institutions étatiques anglaises majeures, comme celles concernant la défense de la nation, les archives et la frappe de la monnaie. La Tour a été le cadre d’événements historiques très importants de l’histoire de l’Europe, dont l’exécution de trois reines d’Angleterre.

Pour la protection et le contrôle de la cité de Londres, c’est un emplacement historique. Commandant l’entrée de la capitale, la Tour était en fait la porte donnant accès au nouveau royaume normand. Par sa position stratégique sur un méandre de la Tamise, elle établit une ligne de démarcation d’une importance capitale entre la cité de Londres en plein développement et le pouvoir de la monarchie. Elle joua un double rôle, d’une part en protégeant la ville grâce à sa structure défensive et à sa garnison, d’autre part en contrôlant aussi les citoyens à l’aide de ces mêmes moyens. La Tour a littéralement « dominé de toute sa hauteur » les environs jusqu’au XIXe siècle.

Le Palais de Westminster et l’abbaye de Westminster  sont situés près de la Tamise, au cœur de Londres. Leurs silhouettes très élaborées symbolisent la monarchie, la religion et le pouvoir depuis qu’Édouard le Confesseur a construit son palais et son église sur Thorney Island au XIe siècle. Par leur évolution commune au fil des siècles, ils témoignent du parcours d’une société féodale à une démocratie moderne et attestent de l’histoire intimement liée de l’Église, de la monarchie et de l’État. Le Palais de Westminster et l’abbaye de Westminster  ont conservé leurs fonctions d’origine et jouent un rôle fondamental dans la société et le gouvernement, l’abbaye étant le lieu de couronnement, de mariage et d’inhumation des souverains. C’est aussi le centre des mémoriaux nationaux pour ceux qui ont servi leur pays, qu’ils soient célèbres ou représentés – comme en témoigne la tombe du Soldat inconnu. L’abbaye est un lieu de culte depuis plus de 1000 ans et maintient le cycle quotidien du culte. Elle reste l’église où se tiennent les grandes célébrations nationales et d’importants événements culturels. Le Palais de Westminster demeure le siège du Parlement.

L’abbaye de Westminster représente une séquence étonnante des phases successives de l’art et de l’architecture gothiques anglais et a été une source d’inspiration pour les travaux de Charles Barry et de Augustus Welby Pugin dans le Palais de Westminster. Le Palais de Westminster illustre dans des proportions colossales la grandeur de la monarchie constitutionnelle et le principe bicamériste du système parlementaire selon la conception du XIXe siècle, sa construction visant à manifester, par une référence à l’architecture anglaise, le caractère national du monument. Le Palais est l’un des plus importants monuments de l’architecture néogothique, en faisant un exemple éminent, cohérent et complet du style néogothique. Le Westminster Hall est un monument essentiel du style perpendiculaire et son admirable toiture de chêne est l’une des grandes réussites de la construction médiévale en bois. Westminster a été le théâtre de grands événements historiques qui ont formé la nation anglaise et britannique.

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Je rajouterai les endroits que j’ai visité dans cette ville . Affronter les momies au British Museum, traverser le Millenium Bridge, se balader sur les quais de la Tamise, tenter de mettre un nom sur les chefs-d’œuvre de la National Gallery, il vous sera très difficile de tout visiter en 4 jours. Je vous donne le programme de mon séjour :

- Le british muséum couvre l’histoire de l’humanité avec une préférence à l’Antiquité

- Le National Gallery, superbe musée de peinture représentant toutes les grandes écoles

- Assister à la relève de la garde au Buckingham palace , résidence officielle de la reine.

- Traverser la tamise sur le Tower Bridge , pont néogothique. Ensuite se promener sur les berges du fleuve

- N’hésiter pas de prendre le métro , le bus, le taxi pour le fun et de marcher pour apprécier le centre- ville avec ses quartiers de shopping : Soho, Covent Garden, Oxford street et Piccadilly Circus avec ses panneaux publicitaires

- Balade dans les parcs

- Le passage obligé à Trafalgar Square pour la celèbre colonne de Nelson, les deux fontaines monumentales et les sculptures de lions.

- La tour de Londres

il serait aussi dommage de quitter Londres sans avoir dégusté une bière et une assiette de fish and chips près du fleuve en regardant un bon match de foot. Prenez une grande bouffée d'air et apprêtez-vous à succomber aux charmes de la capitale britannique.

 

 

 

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .