Herculanum - Italie

Avec environ quatre mille habitants, Herculanum était une riche station balnéaire de Campanie, quand l’éruption du Vésuve la détruisit en 79 ap - JC. Elle était alors une ville résidentielle paisible, qui n’avait pas la vocation marchande de Pompéi. Herculanum aurait été fondée par Hercule, au retour de son voyage en Ibérie (à la recherche des bœufs de Géryon). Sans aucun doute,domination des étrusques vers 600-525 av - JC, puis des Samnites (originaires de Capoue et Caserte) au 5e - 4e siècle av - JC, Herculanum bénéficie du statut de municipe en 89 av - JC (sous l’autorité de Rome, elle a sa propre législation ).  Le fleuve de boues volcaniques qui la recouvrit forma en se solidifiant une couche de tuf d’environ 20 m d’épaisseur qui préserva les édifices mais compliqua les fouilles. Des recherches menées en 1980 ont permis de conclure que la population n’avait pas fui mais s’était réfugiée dans des locaux près de la plage, pensant se protéger d’un tremblement de terre. Au centre ville se trouvaient des maisons d’artisans et de pêcheurs et des demeures bourgeoises richement décorées. Le plan de la ville est composé de rues à angle droit formant des îlots rectangulaires : un decumanus, des cardines ( cardo - voies secondaires) un palestre (aire de jeux) au sud-est et des remparts au sud-ouest. Les quartiers dégagés présentent un caractère tranquille : peu de boutiques, quelques petits ateliers, fontaines, maisons à étage, cours intérieures, nymphées (fontaines monumentales) et une voirie en bon état. Les habitations sont plus variées qu’à Pompéi. Herculanum a été une cité préservée et à l’abri des grands échanges commerciaux et des luttes politiques. Lieu de détente par excellence, les thermes pouvaient être privés ou publics. Les salles sont chauffées par le sol (chauffage par hypocauste avec un système de briquettes empilées). Les fumées du foyer sont évacuées par des conduits situés dans l’épaisseur des murs qui les chauffent par la même occasion. L’eau était amenée par les aqueducs. Le public allait dans les salles chaudes, puis les salles froides. Les thermes ne sont pas mixtes. Les femmes y allaient le matin, et les hommes l’après-midi ou le soir. La palestre est un terrain de sport.

 

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .

Le site archéologique, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est plus petit que celui de Pompéi. En effet, une grande partie reste encore enfouie sous la ville actuelle.
Malgré cela, la visite d’Herculanum est particulièrement intéressante pour ses maisons, ses commerces, autant de vestiges dont beaucoup conservent encore leurs murs entiers et parfois même leurs étages ou leur toit. L’édifice le plus renommé est la maison de l’atrium à mosaïque qui, cependant, n’est pas unique. La maison de Neptune et d’amphitrite, celle du squelette et d’autres encore sont le miroir d’une meilleure conservation, ce qui a permis à la palestre et aux thermes de revoir le jour, 2000 ans plus tard.
Visiter Herculanum signifie compléter son propre tour historique et culturel, en s’enrichissant non seulement culturellement mais aussi spirituellement.


Pour plus d’information :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Herculanum.

Voir aussi fichier pdf joint 

Site visité en 2017