Centre Historique de Bruges ( Belgique)

La ville historique de Bruges témoigne, sur une longue période, des multiples influences qui se sont exercées sur son architecture, et notamment sur l'architecture en pierre gothique, et de sa capacité à encourager des courants artistiques novateurs. C'est un remarquable exemple de complexe architectural illustrant différentes étapes significatives, sur le plan commercial et culturel, de l'Europe médiévale, dont les institutions publiques, sociales et religieuses offrent un vivant témoignage. Bruges a conservé une organisation spatiale et culturelle qui reflète ses différentes phases de développement ; son centre historique a continué à prospérer en occupant exactement la même superficie que celle de l'ancienne ville. Bien qu'elle soit demeurée un centre actif et animé, la ville a su préserver une physionomie architecturale et urbaine qui documente les différentes phases de son développement ; s'inscrivant dans cette continuité, la rénovation des façades effectuée à la fin du XIXe  siècle a introduit un style néogothique local spécifique.

La fin du XVe  siècle marqua pour Bruges le début d'une lente époque de stagnation. Les régions flamandes furent intégrées à l'Empire des Habsbourg, et la découverte de l'Amérique déplaça les intérêts économiques de l'Atlantique vers la Méditerranée. Cependant, de 1600 à 1800, grâce à la construction de son système de canaux, Bruges reprit ses contacts maritimes, bien qu'à une échelle plus modeste. Entre 1815 et 1830, avant d'être incorporée à la Belgique, la ville fit partie des Provinces-Unies des Pays-Bas. Au cours du XIXe  siècle, une colonie d'aristocrates anglais influença la vie culturelle de la ville et contribua à un renouveau d'intérêt pour son patrimoine artistique et pour la restauration de ses monuments historiques.

 

Pour voir l'album , cliquez sur la photo .


Les places les plus importantes sont le Burg et la Grand-Place. Pendant plus d'un millénaire, la place du Burg est demeurée le symbole de l'alliance entre les autorités religieuses et civiques, avec le siège de différentes institutions, dont celui de la justice. La Grand-Place, pour sa part, est entourée par les halles, le beffroi et la Waterhalle, symbole de l'autorité municipale.

L'architecture de Bruges, du Moyen Âge à l'époque moderne, se caractérise principalement par sa brique gothique, et notamment par le style architectural connu sous le nom de « travée bourgeoise ». Ce type de construction, courant dès le début du XVIe  siècle, se maintint jusqu'au XVIIe  siècle avec quelques variations plus récentes. C'est de lui que s'inspirèrent les restaurations effectuées au XIXe  siècle.

Source : UNESCO/CLT/WHC