Pointe de Pen - Hir - Bretagne

A l’extrémité de la presqu’île de Crozon, Camaret-sur-Mer est un des lieux les plus fascinants de Bretagne. Outre le charme de son port, ses vieilles coques en fin de vie, son adorable chapelle et sa tour Vauban classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sont les paysages grandioses qui marquent les esprits, en particulier la spectaculaire pointe de Pen-Hir et ses célèbres Tas de Pois.Superbe paysage naturel côte déchirée idéal pour des super clichés .

  • Au sud-ouest du bourg, la Pointe de Pen-Hir est un des sites naturels les plus grandioses de Bretagne. Elle est en particulier connue pour ses fameux Tas de Pois, six îlots rocheux qui prolongent la pointe et qui portent les noms de de Grand DahouëtPetit DahouëtPenn-Glaz (« la tête verte »), Ar Forc’h (« la fourche »), Chelott et Bern Id (« le tas de céréales »). Par beau temps le panorama est grandiose et porte sur les tous proches Cap de la Chèvre et Pointe de Dinan, mais aussi sur le Cap Sizun, la pointe du Van, la Pointe du Raz et l’île de Sein vers le sud, la pointe Saint-Mathieu, Ouessant ou Molène vers le nord.
    La partie ouest de la pointe est le royaume du minéral avec d’impressionnantes falaises rocheuses cisaillées par l’érosion, dominant la mer d’Iroise à 70 mètres de haut. Une gigantesque croix domine la mer : il s’agit de la croix de Pen-Hir, le Monument aux Bretons de la France Libre, inaugurée dans les années 1960 par le Général De Gaulle, classée monument historique en 1996. Ce monument est un hommage aux Bretons qui ont rejoint la France Libre à Londres après l’appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle. La partie est de la pointe, protégée des assauts de l’océan, offre des paysages plus doux de falaises couvertes de landes descendant vers la magnifique anse de Pen-Hir et la non moins magnifique Plage de Veryac’h. Un sentier côtier permet de suivre les falaises jusqu’au village de Kerloch, à la limite entre Camaret-sur-Mer et Crozon.

    Gravé sur la pierre : La France a perdu une bataille, mais la France n'a pas perdu la guerre. Dans l'univers libre des forces immenses n'ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l'ennemi.
    Le Général de Gaulle a inauguré ce mémorial Aux bretons de la France Libre en 1951. Il est sur la falaise de la pointe de Pen Hir, à quelques mètres des Tas de Pois et de l'emplacement du sémaphore détruit pendant la guerre : son immensité granitique est visible à des kilomètres à la ronde.

Pour voir l'album, cliquez sur la photo .